pour mémoire…

Retour sur les 3 dépositions d’un témoin capital ayant spontanément contacté la gendarmerie de punaauia le 27 décembre 1997 au matin, après avoir pris connaissance de l’avis de recherche avec photographie de Jean-Pascal COURAUD , diffusé par les enquêteurs dans les medias de polynésie française, soit une douzaine de jours après qu’il soit devenu introuvable à son domicile, rue laperouse – lotissement temaruata – punaauia – côté montagne

1ère audition [Identité du témoin masquée] Entendu par un officier de police judiciaire le 27/12/1997, alors que les recherches sont menées au domicile de JPK en montagne, y compris avec un hélicoptère, et que des spécialistes en alpinisme prospectent dans les falaises avoisinantes, celui-ci se présente au complexe de détente et de loisirs de l’office des postes et télécommunication sis à Pirae.

LE TÉMOIN

JPK était donc bien vivant après le 15 décembre 1997…

2 ème audition, le 17 janvier 1998

  • Identité du témoin masquée, entendu à Pirae par un officier de police judiciaire
UN TEMOIN SÛR A 100 % D’AVOIR ETE EN PRESENCE DE JPK

3 ème audition, le 22 septembre 2005

Identité du témoin masquée, entendu à Papeete par un officier de police judiciaire de la section de recherche

JPK, un habitué du complexe sportif de l’OPT
SÛR ET CERTAIN DE L’AVOIR RECONNU
LES GENDARMES INTERROGENT A TROIS REPRISES CE TEMOIN

sans plus de commentaires…